Les éléments essentiels à l’obtention d’un crédit immobilier

Pret-immobilier

Avec la chute des taux d’intérêt intervenue l’année dernière, les établissements bancaires ont resserré leurs conditions d’octroi des crédits immobiliers. Désormais, seuls les dossiers bien ficelés ont la chance d’être sélectionnés.

Les banques sont de plus en plus drastiques dans l’attribution des crédits immobiliers

Un niveau des taux d’intérêt à son plus bas niveau historique couplé au recul du prix du mètre carré sur l’ensemble du territoire français, et voilà que le contexte devient particulièrement propice pour investir dans la pierre. Attirés par cette opportunité, de nombreux ménages français veulent alors profiter de cette aubaine pour réaliser enfin leur rêve de devenir propriétaire.

Toutefois, dans la majorité des cas, l’accession à la propriété doit-être financée par un prêt. Et là, malheureusement, les plus motivés sont très rapidement découragés, à cause de la grande difficulté à se faire accorder ces crédits auprès des banques. De peur que les emprunteurs ne puissent pas honorer leurs mensualités, ces institutions ont durci leurs critères d’attribution des prêts.

Dorénavant, il faut justifier d’un "bon profil" pour être éligible. Est-ce que le demandeur occupe actuellement un emploi stable ? Est-ce que le taux d’endettement est raisonnable ? Est-ce que l’emprunteur a d’autres crédits en cours ? Est-ce que le ménage dispose d’un apport personnel ?

L’importance de l’apport personnel

Autant de questions qui peuvent réduire à néant les possibilités de faire bonne impression auprès de son gestionnaire de compte. Et cela sans parler des conditions sine qua non à remplir pour qu’on s’intéresse enfin à notre dossier, comme l’apport personnel par exemple. Les raisons ? Pour la banque, disposer d’une participation personnelle étoffée, c’est déjà réduire le montant du capital à emprunter.

Par ailleurs, les risques de défaillances de remboursement seront également minimes. Ainsi, l’idéal serait que cet apport personnel avoisine les 10 % du coût de l’achat immobilier. Et sans nul doute, avec un meilleur profil, les négociations seront plus faciles. Pour obtenir des taux d’intérêt intéressants, le demandeur peut même faire jouer la concurrence. À noter que le Compte épargne logement ou CEL et le Plan d’épargne logement (PEL) sont considérés comme des apports personnels.

Apport personnel

Les garanties du prêt immobilier

Mais un crédit immobilier s’obtient très difficilement sans garantie. Cet élément est même l’une des clés majeures pour débloquer son prêt. En effet, alors qu’occasionnellement, les dossiers sans apport personnel peuvent être validés, les refus sont systématiques en cas d’absence de garanties.

Nombreuses options s’offrent alors aux futurs propriétaires. Et la plus fréquente est l’hypothèque conventionnelle. Ce type de garantie consistera à mettre en gage son titre de propriété. Le bien immobilier pourra être mis en vente, si l’emprunteur n’arrive plus à honorer ses échéances. Une autre option réside dans le privilège de prêteur de deniers, qui se rapproche de l’hypothèque, en accordant au prêteur titulaire de ce privilège la priorité de l’indemnisation.

En alternative, la caution est aussi très utilisée comme garantie dans un prêt immobilier. Selon le cas, l’acte de cautionnement peut-être fait par un particulier sans aucune obligation de lien familial, ou par une entreprise spécialisée.

Écrit par Axel le dans Le crédit

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : fe5smt2f7w