Pourquoi l’épargne est dépendante de l’économie ?

Permettant de faire face aux coups durs de la vie et de financer des projets sans passer par le crédit, l’épargne constitue une préoccupation constante chez les Français. Au-delà de pouvoir répondre aux besoins de liquidités d’un ménage ou d’une entreprise, cette accumulation de capital joue aussi un rôle crucial dans la croissance économique.

Pourquoi l’épargne est dépendante de l’économie ?

Tous les avantages de l’épargne

Partie d’un revenu non consommée, l’épargne n’est pas utilisée pour financer une consommation. Elle participe énormément à la création de richesse et peut être réinjectée dans des investissements ou placements ou être gardée simplement en liquide. Cet acte de mettre de l’argent de côté est devenu un vrai réflexe pour beaucoup de ménages français qui l’effectuent pour se préserver des éventuels imprévus. Pour cela, plusieurs supports sont mis à leur disposition. Parmi les plus connus figure le Livret A, proposé par la Caisse d’Épargne. Son taux de rémunération va surtout dépendre de l’inflation et des taux bancaires. Autre support apprécié : le PEA. Les sommes versées dans celui-ci seront investies en actions. L’avantage de cette solution est sa fiscalité avantageuse. Un atout que l’assurance-vie possède également et qui explique son succès en matière de solutions d’épargne.

À noter qu’outre les particuliers, les entreprises sont aussi amenées à épargner afin de financer leur croissance comme le signale des sites spécialisés comme Economie Magazine. Des moyens financiers sont en effet indispensables pour pouvoir se lancer dans de nouveaux investissements et augmenter les fonds de roulement. De plus, le fait d’épargner va éviter l’endettement et le recours aux crédits qui coûtent chers à cause des frais financiers et des intérêts. Une entreprise financièrement autonome affiche un meilleur taux de croissance.

L’épargne impacte aussi énormément sur l’économie en général. L’État va utiliser ces sommes mises de côté par les ménages et les entreprises pour financer ses propres investissements. Cet argent va notamment servir au soutien de l’économie, à l’amélioration des infrastructures ou pour le développement des entreprises publiques. Il est important que l’État puisse disposer du maximum de fonds issus de l’épargne pour éviter de devoir faire appel à l’épargne étrangère qui engendre l’endettement à cause du cumul des intérêts. Avec ce genre de pratique, une dépendance envers les créanciers étrangers peut se produire, ce qui est fortement pénalisant pour la croissance d’un pays.

Les limites de l’épargne

Si l’épargne a de multiples avantages indéniables, elle a aussi ses limites. Chez les particuliers, le montant qu’il est possible d’épargner dépend surtout des revenus de chacun. Bien évidemment, les sommes seront plus importantes chez les ménages les plus aisés. De même, au sein des entreprises, la capacité d’épargne va relever des bénéfices engendrés. Il arrive que les actionnaires réclament leurs parts, ce qui va réduire les fonds d’épargne disponibles. Cependant, en règle générale, les firmes continuent de disposer de ces bénéfices pour favoriser leur croissance.

Du côté de l’État, accroitre la pression fiscale pour augmenter son épargne est possible, mais cette pratique est assez compliquée à mettre en œuvre. Une autre solution est de faire baisser les frais de fonctionnement des sociétés publiques et des administrations, mais cette démarche relève aussi du parcours du combattant. Difficile de rogner sur ces dépenses dont les montants sont souvent très rigides.

Écrit par Axel le dans L’épargne

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : v5fy9mahfe