Taux des prêts immobiliers, quelle perspective pour 2014 ?

Taux de crédits des banques 2014Après une année exceptionnelle où le taux de crédit était à son plus bas niveau historiquement, les investisseurs et les professionnels de l’immobilier se posent des questions concernant 2014. Est-ce que cette année sera propice à l’investissement dans la pierre ?

Peut-on espérer des taux similaires à ceux pratiqués en 2013 ?

Même si dans le deuxième trimestre de 2013, on a constaté une très légère reprise du taux des prêts immobiliers dans certains établissements de crédit, le recul général observé en fin d’année se maintiendrait encore en 2014.

Une très bonne nouvelle donc pour tous les investisseurs qui n’ont pas encore réalisé leur projet immobilier l’an dernier. Qui plus est, selon les professionnels du secteur, ce taux anormalement bas pourra se maintenir les six premiers mois de 2014. Les plus optimistes tablent même pour une stabilisation dans les douze prochains mois à venir. Le constat est que depuis le début de l’année, rares sont les banques qui ont haussé leur taux de crédit. En effet, le taux moyen affiché par les institutions financières ce mois de janvier est de 3,5 % en moyenne. Et même s’il y a révision, cette progression est seulement de 0,15 point si l’on compare au taux du mois de mai lorsqu’il était à son plus bas niveau.

Pourquoi ce taux bas se maintiendrait-il encore en 2014 ?

Acheter son logementC’est en se basant, entre autres, sur le contexte financier et économique toujours aussi morose que les courtiers s’avancent sur un maintien de ce taux de crédit très attractif cette année. Baisse du pouvoir d’achat, augmentation du taux de chômage, inflation… Une situation qui va encore se prolonger en 2014. La conséquence directe ? Les Français hésitent à accéder à la propriété

De ce fait, l’attentisme des acheteurs observé en 2013 sera sans doute encore d’actualité cette année. Qui plus est, la hausse récente de la taxe d’habitation et de l’impôt foncier n’encourage pas l’investissement immobilier. Mais, si le taux des prêts immobiliers restent bas, c’est aussi en raison du recul du prix du mètre carré en 2013. Une tendance baissière qui s’observera sans doute encore tout au long de 2014.

Est-ce que c’est le bon moment pour investir ?

Un taux de crédit bas associé à une récession du prix de l’immobilier : si l’on se réfère à ce scénario, le moment est plus que jamais idéal pour acquérir une maison ou un appartement. Malheureusement, le prix et le taux de prêt ne sont pas les seuls critères à prendre en compte et chaque situation diffère. En effet, il faut par exemple considérer la localisation géographique du bien immobilier.

Même si une baisse générale du mètre carré est observée sur l’ensemble du territoire français, ce recul des prix est très disparate d’une ville à une autre. Enfin, ne pas perdre de vue qu’à cause de cette chute du taux de crédits, les banques ont durci leurs critères d’attribution des crédits. La sélection des demandeurs de crédits se fait de manière très drastique et ce sont malheureusement les primo-accédants qui sont les plus touchés.

Écrit par Axel le dans Le crédit

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : a8i55tb4uy