Qu’est-ce qu’un contrat d’assurance vie ?

Assurance-vieAvec le taux du Livret A qui a été révisé à la baisse à 1,25 %, taux encore maintenu pour 2014, l’assurance vie est devenue depuis plusieurs mois un système d’épargne apprécié des Français. Mais que recouvre réellement ce placement ?

Qu’est-ce que l’assurance vie ?

Comme son nom l’indique, une assurance vie est un contrat d’épargne signé avec un assureur, ou avec une institution bancaire. Moyen de placement qui se base sur la capitalisation des intérêts, l’assurance vie peut être souscrite en prévoyance de la retraite. Autrement, ce type d’assurance peut être aussi contracté dans l’objectif de transmettre la somme épargnée à un ou à des bénéficiaires désignés par le titulaire.

Pour entrer dans les détails, lors de la souscription, ainsi que pendant toute la durée du contrat, le signataire est tenu d’alimenter son capital via des versements périodiques et réguliers définis par les deux parties. Il est à rappeler qu’il n’y a pas de plafond pour ce qui est du montant de ces cotisations. En contrepartie, à l’échéance du contrat, ou en cas de décès du souscripteur, la compagnie d’assurance restitue le patrimoine (le capital + les primes) à son titulaire ou à son ayant droit.

Les différents types d’assurance vie

On distingue trois grandes familles de contrats d’assurance vie. Le premier est l’assurance en cas de vie. Ce contrat consiste au versement du capital épargné à son titulaire à la fin du contrat, à condition que l’intéressé soit toujours en vie. Placement sans risque, mais surtout lucratif, ce dernier séduit surtout pour son régime fiscal très avantageux. En effet, les plus-values réalisées sont exemptes d’impôt sur une période de huit ans. Le deuxième choix est l’assurance en cas de décès. Ici, le titulaire ne pourra jouir du patrimoine, puisque ce dernier reviendra à son bénéficiaire, à son décès.

Trois possibilités sont alors offertes au souscripteur : l’assurance obsèques qui prend en charge les funérailles du titulaire, l’assurance temporaire qui assure le versement de la rente au bénéficiaire, en cas de mort du souscripteur pendant la durée du contrat ou encore l’assurance vie entière, qui couvre le risque décès pour une durée illimitée. Le troisième type d’assurance est le mixte qui comprend à la fois le contrat en cas de vie et l’assurance décès.

Bas de laine en assurance viePar ailleurs,il existe également différentes formes de contrats : contrats d’assurance vie en euros, contrats d’assurance vie en unités de compte, appelés aussi contrats à capital variable, contrats d’assurance vie investis en actions, contrats d’assurance vie multisupports.

Le fonctionnement

L’une des grandes particularités de l’assurance vie est que le souscripteur a le choix entre trois modes de paiement de ses cotisations. Ces modalités de versement seront fixées à l’ouverture du contrat et le titulaire doit les respecter. Il y a d’abord la prime unique, lorsque le paiement se fait en une seule fois, c’est-à-dire au moment de la souscription.

En alternative, le concerné verse les cotisations en fonction de ses possibilités financières. Dans ce cas de figure, un montant minimal est tout de même fixé par l’assureur. Enfin, l’acquittement des primes peut également se faire périodiquement avec une cotisation fixe. Concernant les frais, en contractant son assurance vie, le détenteur doit payer des frais de dossier. Par contre, des frais de gestion seront prélevés sur le capital et cela pendant toute la durée du contrat.

Écrit par Axel le dans L’épargne

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 8ixznzrbdh