Épargner pour la retraite

Epargner pour la retraite

Pour éviter de se retrouver dans le besoin et s’assurer une pension de retraite suffisante, il serait très judicieux de préparer ses vieux jours, et cela dès son entrée dans la vie active en épargnant. Zoom sur ces deux produits d’épargne retraite que sont le PERP et le PERCO.

Le plan d’épargne retraite populaire ou PERP

Je vais commencer par le PERP car, comme j’ai opté pour ce placement, c’est le produit d’épargne que je maitrise le plus. Pouvant être contracté auprès d’une institution bancaire, d’un établissement de prévoyance ou d’une compagnie d’assurance, le plan d’épargne retraite populaire est accessible à toute personne quel que soit son âge, son sexe et sa profession.

Concernant son fonctionnement, le PERP est comme une sorte de compte bloqué jusqu’à la retraite, sauf en cas de situation exceptionnelle comme l’invalidité ou le surendettement de son titulaire, par exemple. Par la suite, le capital épargné est versé de manière périodique sous forme de rente viagère. En ce qui me concerne, j’ai privilégié ce placement pour sa fiscalité très attractive.

En effet, avec le plan d’épargne retraite populaire, les versements peuvent être déduits de mon revenu imposable, avec un plafonnement non négligeable de 10 %, par rapport à mes ressources professionnelles. Et il en est de même pour les intérêts capitalisés qui sont exonérés de prélèvements sociaux. De plus, le versement des mensualités de ce placement retraite est très souple. Seule ombre au tableau, les rentes issues du PERP bénéficient du même régime fiscal que les pensions de retraite.

Le plan d’épargne retraite collectif ou PERCO

Retraitée

Mis en place depuis 2003 suite à la loi portant sur la réforme de la retraite, le plan d’épargne retraite collectif est essentiellement destiné aux personnes travaillant dans le secteur privé. En effet, ce placement n’est possible que lorsqu’une société le propose à ses salariés. D’ailleurs, dans la plupart des cas, le Perco est associé au plan d’épargne entreprise ou PEE.

Ainsi, le plan d’épargne retraite collectif est ouvert à tous les employés d’une entreprise, que l’individu soit dirigeant, associé, cadre supérieur ou simple salarié. La seule condition est de justifier d’une ancienneté de plus de trois mois. Par ailleurs, en cas d’expiration de contrat de travail ou de départ dans une autre structure, le titulaire du PERCO est entièrement en droit de le préserver, surtout si cette épargne retraite n’existe pas chez son nouvel employeur.

Sinon, il est tout à fait possible de transférer son ancien plan d’épargne retraite collectif, dans le nouveau. Enfin, identiquement au PERP, je crois me souvenir que le plan d’épargne retraite collectif constitue également un capital bloqué jusqu’au départ à la retraite de son détenteur. Toutefois, à la différence du plan d’épargne retraite populaire, le PERCO peut être perçu sous forme de capital, notamment pour les retraites anticipées.

Écrit par Axel le dans L’épargne

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : fggt7m6afi